Technique défaillante

Les incidents techniques se multiplient, au Kinepolis de Saint-Julien-lès-Metz, lors des retransmissions  lyriques opérées depuis le MET de New-York. Pour l’information de nos amis internautes, nous reproduisons, ici, notre courrier de protestation auprès des gestionnaires de ce complexe cinématographique.

 

 Messieurs,

Ayant assisté, hier soir, au complexe Kinepolis de Saint-julien –lès-Metz à la retransmission de Rigoletto depuis le MET de New-York, j’ai le regret de vous signaler divers incidents techniques :

-        Qualité sonore déplorable : niveau trop élevé, saturations et distorsions, audition fatigante dès le début. Cela a déjà été signalé, sans résultat. Je constate que cela se dégrade de séance en séance et je suis convaincu qu’il faut incriminer l’installation sonore de la salle plutôt que le signal numérique en provenance des USA. De quoi dégoûter définitivement les néophytes de l’art lyrique.

-        Mauvaise régulation de l’éclairage de la salle : premières minutes de transmission en pleine lumière ; a contrario, obscurité totale, à la fin, lorsque le public quitte la salle. Cette dernière situation est particulièrement dangereuse pour les personnes en difficulté. Des personnes présentes souffrent du genou : si elles étaient tombées dans l’escalier comme cela a failli arriver, votre responsabilité serait posée au plan pénal. Des amis nous ont dit que ce problème d’éclairage s’était déjà posé et qu’en compensation, des places gratuites leur avaient été offertes ; c’est très bien mais je doute qu’un geste commercial suffise à résoudre un problème de sécurité.

Recevez, Messieurs, mes salutations distinguées.

Jean-Pierre PISTER, vice-président du Cercle Lyrique de Metz