Le nouveau Mariinski

Le nouveau Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg


image1.jpg


Saint-Pétersbourg est redevenu, décidément, un haut lieu, non seulement de la danse mais également de l’art lyrique. À l’époque soviétique, le Bolchoï de Moscou avait quelque peu éclipsé la ville de Pierre le Grand sur le plan de l’opéra. L’ancien théâtre Mariinski, édifié en 1860 sous le règne d’Alexandre II était devenu le Théâtre Kirov, du nom de l’apparatchik stalinien assassiné dans les années 30. Le Kirov brillait surtout par son corps de ballet de niveau de qualité comparable à celui du Bolchoï. Rudolf Nureyev en était une des étoiles lorsque, au cours d’une tournée en France en mai 1961, il faussa compagnie aux cerbères du KGB affectés à sa surveillance, à l’aéroport du Bourget. Les représentations lyriques au Kirov étaient de qualité mais assez conventionnelle. Nous nous souvenons, personnellement, de deux productions caractéristiques de l’époque soviétique auxquelles nous avons assisté en 1973 : Boris Godounov de Moussorgski et La Dame de pique de Tchaïkovski.

Lorsque Leningrad est redevenu Saint-Pétersbourg, au début des années 1990, cette institution a repris son patronyme original et sous l’impulsion du chef d’orchestre Valéry Gergiev, elle est redevenu le pôle principal de chants et de l’art lyrique en Russie. Le Maestro entreprit alors une politique courageuse d’ouverture à des répertoires occidentaux jusqu’alors délaissé en Russie et suscita une nouvelle génération de jeunes chanteurs dont est issue Anna Netrebko. Dès le milieu des années 90, il entreprit, pour le label Philips, une série exhaustive d’enregistrement des grands opéras russes. Récemment, le Mariinski fonda son propre label discographique, ouvert à la fois au lyrique et au symphonique, avec, comme pierre de touche, une Walkyrie avec le ténor Jonas Kaufmann, saluée par toute lacritique internationale, première pierre de touche d’une Tétralogie intégrale à venir.

Compte tenu des ambitions du Maestro Gergiev, l’ancienne salle ne pouvait plus suffire. Dans un premier temps, une salle de concert dédiée au symphonique vit le jour en 2006. Ensuite, un nouveau Théâtre Mariinski II, séparé de l’ancien par un canal et par la Rue des Décembristes mais relié par une passerelle, vient d’être inauguré, ce 2 mai 2013, en présence du Président Vladimir Poutine. Nos amis de WUKALI  viennent de mettre en ligne, sur leur propre site, un dossier relatif à cet événement, comportant, notamment, la vidéo de la transmission intégrale, par la chaîne de télévision MEZZO, du concert inaugural. Nous les remercions de pouvoir y accéder par ce lien.


Jean-Pierre Pister


Court diaporama

Le site Internet duThéatre Mariinski