Beethoven à l'Arsenal

François-Frédéric Guy

et l’enregistrement des 32 sonates de Beethoven à l’Arsenal

Un parcours d'exception

 

ffg-2.jpg

Le pianiste français François-Frédéric Guy a entrepris, depuis 2009, l’enregistrement des Trente-deux Sonates pour piano de Beethoven à l’Arsenal de Metz. Ce projet s’étale en une douzaine de sessions, réalisées en public dans la salle de l’Esplanade  et doit s’achever au printemps 2012.

Un premier album de trois CD est sorti en octobre 2011sous le label « Zig-Zag Territores » : il comprend onze Sonates des opus 7, 10, 13, 14, 26 et 27 dont la  Pathétique et la Clair de lune. Le 6 décembre dernier, étaient ainsi gravées les Trois dernières Sonates dont la fameuse Trente-deuxième, opus 111, à l’Arietta particulièrement redoutable.

Le second album, disponible depuis le 21 avril 2012, comprend, en particulier les sonates Pastorale,   La Tempête, Waldstein, Appassionata,  A Thérèse.. Les concerts des 23 et 24 avril 2012 à l'Arsenal de Metz furent consacrés à l'enegistrement des Trois premières Sonates, de la Vingt-sptième et de la fameuse Hammerklavier. Ainsi s'est achevée cette belle entreprise dont Georges Masson dresse, ici, le bilan.

Après Yves Nat et Eric Heidsieck, François-Frédéric Guy est le troisième pianiste français, dans l’histoire du disque, à s’attaquer à un tel monument.