Dessay et Naouri à l'Arsenal

CONCERT PRESTIGE NATALIE DESSAY-LAURENT NAOURI

LES 27 ET 29 MARS 2011

 

Le Cercle Lyrique de Metz partenaire de

l’Orchestre National de Lorraine

 

 Le Cercle Lyrique de Metz a signé une convention de partenariat avec l’Orchestre National de Lorraine à l’occasion du Concert prestige produit à L’Arsenal de Metz, le mardi 29 mars 2011, avec deux solistes de prestige,  la soprano Natalie Dessay et le baryton Laurent Naouri. Ce même concert auquel le Cercle Lyrique était associé, fut donné deux jours auparavant, le dimanche 29 mars, à 17 H à l’Opéra Royal de Versailles. C’est Jacques Mercier qui dirigea ces deux concerts.

La plaquette-programme réalisée par le Cercle Lyrique de Metz, détaille les ouvrages joués à Versailles comme à Metz. Le concert débuta par l’Ouverture du Carnaval Romain  d’Hector Berlioz et sa première partie comporta des extraits chantés de l’opéra Hamlet d’Ambroise Thomas. Une occasion pour l’O.N.L. de participer à la célébration du bicentenaire de la naissance du compositeur, à Metz, en plus de la re-création de son dernier opéra, Françoise de Rimini , programmée à l’Opéra-Théâtre de Metz à la fin de la présente année 2011, dans le cadre de la « Troisième Biennale Ambroise-Thomas », et dont la direction musicale sera assurée également par Jacques Mercier à la tête de la phalange dont il est le directeur artistique.

Suivirent quatre extraits chantés d’Hamlet après le Prélude d’orchestre de l’ouvrage : le duo du 1er acte entre Hamlet et Ophélie, « Doute de la lumière, doute du soleil et du jour, mais ne doute jamais de mon amour… », la chanson bachique du second tableau du II° acte « O, vin, dissipe la tristesse qui pèse sur mon cœur », puis, le monologue d’Hamlet « Etre ou ne pas être…ô mystère… », et, pour finir, la Scène et air de la folie d’Ophélie du 4e acte : « A vos jeux mes amis » ; la Valse d’Ophélie « Partagez-vous mes fleurs » et la Ballade d’Ophélie : « Pâle et blonde, dort sous l’eau profonde ».

La seconde partie fut consacrée à Verdi avec l’Ouverture de  La Force du destin, suivie de La Traviata avec le premier Prélude suivi de la Scène et duo entre Violetta et Giorgio Germont à l'acte II.

 

UNE STAR DU LYRIQUE ET UN PARTENAIRE PRIVILÈGIÉ

LA CRITIQUE DU CONCERT PAR GEORGES MASSON