Mise au point d'Antoine Fonte

ANTOINE FONTE :

 « ANTICIPER, POUR PRÉSERVER NOS OUTILS D’EXCELLENCE QUE SONT NOS INSTITUTIONS CULTURELLES »

 

A la suite de la diffusion au début de l’année 2011, par le Cercle Lyrique de Metz, de sa motion de soutien à l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole et à l’Orchestre National de Lorraine, nous avons reçu une réponse écrite de M. Antoine Fonte, Adjoint au maire de Metz, Chargé de la Culture, et Vice-président de Metz Métropole aux équipements culturels, ainsi que Président de l’Orchestre National de Lorraine, et qui répond aux inquiétudes soulignées dans notre motion en détaillant les projets d’avenir portant sur les deux institutions. Sa lettre, adressée au président Georges Masson, est datée du 28 mars 2011. Nous la reproduisons ci-dessous en entier, et l’original est à la disposition des adhérents qui souhaiteraient consulter le document : il leur suffit de cliquer sur ce lien.

 

Monsieur le Président,

J’ai bien reçu votre motion de soutien à l’Opéra-Théâtre de Metz ainsi qu’à l’Orchestre National de Lorraine et je vous en remercie. Sachez que nos préoccupations sont les mêmes ainsi que celles de Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole et de Dominique Gros maire de Metz. Le constat que vous avez effectué pour l’Opéra-Théâtre rejoint le nôtre :

- Manque de lisibilité et de cohérence de la programmation lyrique et du spectacle vivant connexe.

- Manque de concertation des publics et des abonnés lors des divers changements d’orientation, soit, en corollaire, une perte de plus de 700 abonnés sur deux ans.

LES CINQ MESURES IMPORTANTES POUR L’OPÉRA-THÉÂTRE

Nous avons donc pris des mesures importantes que je porte à votre connaissance et à celle de vos adhérents :

- Recrutement d’une chargée des publics

- Les chœurs et le ballet confortés sur le plan salarial et des missions artistiques :

- Création spécifique et chœurs et ballet hors les murs notamment

- Investissements et travaux de remise en conformité importants dans un premier temps

- Enfin, recrutement d’un nouveau directeur pour lequel vous nous avez assisté et fait profiter de votre compétence et expérience.

L’ensemble de ces mesures et l’expérience du nouveau directeur doivent nous permettre de redonner à l’Opéra-Théâtre sa force et son rayonnement lyrique. Ceci nous placera dans les meilleures conditions et à égalité dans nos rapprochements avec Nancy et son Opéra National. L’objectif de ce rapprochement en est l’amélioration qualitative artistique des productions alternées et de manière équilibrée sur chacun des sites. Les missions confiées au nouveau directeur, personnalité au sens relationnel avéré, vont permettre d’engager avec vous les concertations que vous souhaitez.

O.N.L. : UNE REMISE EN ORDRE DE LA SITUATION BUDGÉTAIRE

S’agissant de l’O.N.L, son statut et son label national n’ont été à aucun moment mis en danger. Bien au contraire, la remise en ordre d’une situation budgétaire en déshérence depuis des années (déséquilibres chroniques) et qui a réduit les marges artistiques de l’orchestre, a permis aujourd’hui de reconstituer les marges budgétaires nécessaires au projet artistique de l’orchestre. La clôture de l’exercice 2010, le compte administratif faisant foi, présente un résultat excédentaire de plus de 175.000 euros, tout en absorbant le déficit antérieur (moins 81.000 euros). La municipalité de Metz et son maire ont engagé un effort budgétaire de 100.000 euros (40.000 en 2010, et 70.000 euros sur le budget primitif 2011) pour conforter l’orchestre. Cette revalorisation démontre tout l’intérêt et le souci de pérennité que nous accordons à nos institutions culturelles « phares ». Sachant que cette priorité se doit de respecter les équilibres entre toutes les disciplines culturelles et les dizaines d’acteurs locaux associatifs et compagnies théâtrales qui agissent pour la ville. Il n’est pas dans notre conception de hiérarchiser la culture.

PLUS AUCUN ESPACE TABOU POUR L’ORCHESTRE EN LORRAINE

Au delà des aspects budgétaires, l’O.N.L., avec son label national, est également conforté comme phalange symphonique unique sur le plan régional. Ceci dans le cadre du protocole Etat-Région-Nancy-Metz pour deux concerts. Il n’y a donc plus aucun espace « tabou » pour l’orchestre en Lorraine. Sa mission est donc enfin légitimée et reconnue sur tout le territoire lorrain et, enfin, dans la deuxième ville de Lorraine. L’O.N.L. accomplira des missions lyriques pour toutes les productions de l’Opéra-Théâtre de Metz tel que je l’ai préconisé. L’O.N.L. sera également présent en 2012 dans la fosse de l’Opéra National de Nancy. Enfin, les coproductions entre l’O.N.L. et l’Arsenal, telles que le Festival franco-allemand, le cycle des grandes voix lyriques (avec Natalie Dessay et Laurent Naouri pour débuter) (NDLR. : 29 mars 2011), renforcent le prestige des institutions et permettent une mutualisation des moyens pour plus encore de qualité artistique. Nous travaillons donc en intelligence, complémentarité et reconnaissance du statut et des missions des uns et des autres. Dans le contexte de crise que nous traversons, notre rôle est d’anticiper pour mieux préserver nos outils d’excellence que sont nos grands équipements culturels.

Je reste à votre disposition, Monsieur le Président, pour toute information complémentaire de nature à vous rassurer, s’il en est encore nécessaire. Lors de la présentation des nouvelles saisons de l’Opéra-Théâtre et de l’O.N.L., j’adresserai un courrier personnalisé à l’ensemble des abonnés et du public de ces institutions pour mieux les informer de ces mesures.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Antoine FONTE, Adjoint au Maire,Chargé de la Culture, 

Vice-président de Metz-Métropole aux équipements culturels, Président de l’O.N.L.

 

(N.D.L.R. : Le titre et les intertitres ont été rédigés par le C.L.M. selon la formule journalistique plus favorable à la lecture)