La Fanciulla del West au MET

En direct de New York : le centenaire de La Fille du Far-West

(8 janvier 2011)

 

Une foule un peu moins étoffée que d'habitude était présente au Kinepolis, ce samedi 8 janvier 2011, pour assister à la retransmission de cette œuvre méconnue du Puccini, La Fanciulla del West, en direct du Metropolitan Opera de New York. Les mines renfrognées de certains spectateurs exprimaient, à l'entracte, une certaine déception. Nous verrons que cela n'était que très partiellement justifié, excepté la mauvaise qualité technique de la transmission sonore, en particulier au premier acte, au cours duquel un son étriqué, monophonique, saturé, déformait les voix, en particulier masculines. Ce n'est pas la première fois que nous faisons ce constat : la qualité technique de ces diffusions est bien plus satisfaisante au niveau de l'image, réellement digne du label « haute définition » que du son. Il faudra bien qu'un jour nous ayons à ce sujet quelques explications.

 

La critique de Jean-Pierre Pister