Giuseppe Taddei

 

Giuseppe Taddei. (1916-2010).

Après Giulietta Simionato, le mois dernier, un autre grand nom du chant italien vient de nous quitter. Le baryton Giuseppe Taddei, né en 1916, est, en effet décédé à Rome le 2 juin dernier, à quelques jours de son 94ème anniversaire. D'origine génoise, formé à Rome, il interpréta son premier rôle à l'Opéra de la capitale italienne dès 1936, le Héraut de Lohengrin. Après 1942, refusant d'être manipulé par le régime mussolinien allié à l'Allemagne nazie, il connut la captivité et la déportation comme son grand collègue et compatriote, Carlo Bergonzi.
Dès l'immédiat après-guerre, sa carrière prit rapidement une dimension internationale et Taddei se produisit à Vienne, Salzbourg, Londres, Chicago, San Francisco. Le Met ne le découvrit que tardivement, en 1985, en raison d'anciennes relations orageuses avec le redoutable Rudolf Bing, directeur de l'institution new-yorkaise jusqu'au début des années 1970.
Excellent acteur, naturellement sollicité dans le grand répertoire italien, Giuseppe Taddei nous laisse une abondante discographie avec, en particulier, deux incarnations mozartiennes dirigées par le grand Carlo Maria Giulini. Enfin, après Scarpia, il fut le Falstaff des dernières années d'Herbert von Karajan.